Saturday, June 13, 2009

Stage terminé...ou presque!

Notre stage vétérinaire s;est officiellement terminé hier à Tarangué et nous sommes de retour à Moyobamba. Nous avons enfin pu faire la connaisance d;Hélène hier soir. Cest une femme fort interessante et surtout, très pationnée par son travail.
La pluie a quelque peu modifier nos plans d;aller visiter une montagne ce matin, ce sera peut-être pour cet après midi. Il me reste très peu de temps pour écrire sur le blog, mais je crois qu;Angie s;en occupe. Je voulais seulement mentionner que nous avions survécue à nos trois semaines de stage et aux gentils primates.
Nous seront donc de retour à Lima demain et au Canada lundi pour Angie et Isabelle. Moi, je prendrais plutot la direction de Cuzco, du lac Titicaca et ensuite de la Bolivie.
De facon général, j;ai bien appréciée mon expérience de stage que je considère comme étant très enrichissante, surtout sur le plan du conportement des singes laineux et ateles. Nous avons aussi fait de nombreuses coprologies, ce qui fut asser instructif pour moi qui n;en avait jamais fait.
â bientôt,
Evelyne

Dernière semaine à Tarangué

Notre dernière semaine à Ikamapérou fut entièrement passée en compagnie de la vétérinaire, Milagros. Lundi, nous avons assisté à une chirurgie mineure sur un des jeunes singes laineux de la Casa Ikama, le but étant de retirer une balle de plomb enfouie dans son dos. Milagros se débrouille vraiment bien avec le peu de ressources auxquelles elle a accès. Elle amène tous ses instruments qu'elle stérilise à l'iode, des médicaments de Lima, etc. Nous avons aussi aider à retirer les asticots du pauvre Athos, le chien d'Hélène et Carlos.

C'est mardi que nous sommes retournées à la réserve de Tarangué en bateau pour terminer les analyses de selles des singes laineux et atèles adultes. Celles-ci se font à l'aide d'un microscope à miroir puisqu'il n'y a pas d'électricité sur place. Nous avons trouvé quelques oeufs de parasites, dont Ancylostoma et Strongyloides, et étrangement plusieurs acariens dans les fèces. Nous n'avons pas réussi à anesthésier Amana, un singe laineux souffrant d'une dermatite importante, afin de faire des prélèvements sanguins et des grattages. Par contre, Milagros a réussi à lui appliquer une crème sur les régions sans poil de son dos à travers le grillage de son enclos. Elle nous a aussi demandé de consulter des dermatologues vétérinaires à l'aide de photos parce qu'elle n'arrive pas à trouver la cause de cette dermatite cyclique. Enfin, nous avons pris des vidéos de Waimak, un singe laineux à queue dorée mâle adulte, qui n'utilise plus un de ses membres pelviens, pour qu'on puisse aussi consulter un neurologue vétérinaire. Il y a quelques annéees, on pensait que cette espèce de singes laineux était disparue, mais une petite population a été retrouvée près de la Esperanza. Waimak est donc un individu de très grande valeur pour Ikamapérou. Il aurait trouvé dans un champs de maïs entouré de forêt et aurait été battu par le propriétaire du terrain au point de paralyser tout son côté droit et sa queue préhensile. Après un traitement de corticostéroïdes et de vitamines du complexe B, il a retrouvé l'usage de tous ses membres et de sa queue, mais l'état de sa patte arrière s'est détérioré dans la dernière année. Milagros aimerait essayer des traitements de physiothérapie, mais le caractère sauvage de Waimak rend ces traitements difficiles à faire.

Nous sommes retournées à la Casa Ikama hier et nous avons enfin rencontré Hélène et Carlos. Ils se sont miraculeusement rendus à Moyobamba parce que la grève s'est arrêté pendant quelques heures, juste assez de temps pour qu'ils puissent passer. Ce sont des gens vraiment intéressants et passionnés par l'éducation environnementale et la lutte contre le traffic illégal d'animaux. Nous avons parlé longuement avec Hélène et Milagros, la vétérinaire, afin de déterminer comment nous pourrions les aider à long-terme. Nous avons plusieurs idées qui restent à confirmer à notre retour. Nous repartons demain à Lima, pour retourner au Canada lundi soir, déjà!
Je profiterai d'un ordinateur plus performant au Québec pour mettre des photos des singes que nous avons côtoyés!

Friday, June 5, 2009

Tarangué, stage vétérinaire

Enfin, j'ai accès à l'internet et au blog! Voici donc un peu d'information sur notre dernière semaine passée à la réserve de Tarangué. D'abord, je dois vous dire que les chances que nous puissions visiter Lagunas, le nouveau site principal d'Ikamapérou, sont très minces. De plus, Hélène et Carlos, les fondateurs de la réserve, ne pourront probablement pas nous rencontrer puisqu'ils sont à Lagunas et que les routes sont bloquées par une manifestation indigène qui ne fait que prendre de l'ampleur. Hélène et Carlos ont tenté de se rendre ce matin, mais sans succès. Aux dernières nouvelles, 25 indigènes ont été abattus par la police péruvienne, et 10 policiers sont décédés après avoir été poussés en bas d'une falaise. C'est très malheureux que nous soyons tombées en plein dans le pic de cette révolte, mais je crois qu'elle est nécessaire puisque les indigènes protestent pour que le gouvernement cesse de concéder des terres. Ces concessions à des compagnies internationales ne font qu'accélérer la déforestation et mette la forêt amazonienne en danger. C'est donc pour une bonne cause que nous ne pourrons pas voir l'autre site.
Notre semaine à Tarangué fut un peu tranquille au début, jusqu'à ce que la vétérinaire, Milagros, arrive jeudi. En fait, nous sommes arrivées lundi matin et avons nourri et sorti les singes tous les jours. Mardi, une autre étudiante de la faculté, Charlotte, et une biologiste hollandaise sont arrivées. Lorsque la vétérinaire est arrivée jeudi, nous avons effectué plusieurs coprologies sur les atèles, les singes laineux et le titi (qui l'emporte pour le prix du plus parasité). Nous apprécions vraiment les moments que nous avons avec les atèles quand nous les sortons. Certains sont très enjoués, d'autres sont collants, d'autres sont jaloux, etc. Nous avons appris à les connaître avec les sorties, mais rien n'empêche qu'ils restent imprévisibles.
Nous sommes maintenant de retour à la Casa Ikama pour la fin de semaine. Nous avons reçu un autre bébé laineux que nous allons probablement examiner dès demain. Nous repartirons pour Tarangué lundi matin pour une autre semaine de stage vétérinaire.
À bientôt!

Sunday, May 31, 2009

Amazonie!

Voici maintenant une semaine que nous somme arrivée dans la jungle. Isabelle et Angie vont vous raconter plus en détails nos nombreuses péripéties.
En gros, on a passé 2 jours a Tarangué ou on a pu nourrir les singes araignés et laineux et les promener dans la foret. Ensuite on a été passer 3 jours dans un petit village qui se nomme La Espéranza. C;est un endroit vraiment pas touristique et j;ai été impressionnée de voir a quel point les gens étaient contents de nous avoir parmis eux. A l;exception de quelques enfants a qui on fesaient parfois peur... Les gens n;agissaient aucunement avec le tourisme en tete! On devait meme insister pour payer nos guides qui le faisaient par pure plaisir. Nous étions la pour faire la rencontre de Noga et Sam qui travaillent aussi dans la conservation de la faune et la flore amazonienne. Ils ont un projet vraiment interessant de fonder une réserve qui protegerait une partie de la foret amazonienne en collaboration avec la communautée local et en passant par la sensibilisation des enfants deans les écoles.
Aujourd;hui, on étaient de retour a Moyobamba pour faire notre lavage...a la main et visiter un peu le village. Demain, on repart pour Tarangé. Les routes pour Lagunas sont encore bloquées par les manifestations indigenes donc le stage vétérinaire qui devait avoir lieu a Lagunas, ou il y a plus d;animaux, aura plutot lieu a Tarangué. La vétérinaire arrive d;ailleurs mardi soir et on devrait donc commencer a travailler avec elle des mercredi.

A bientot!
Evelyne

La reserve de Tarangue!

J'ai eu comme mission de vous raconter notre premier court sejour a la reserve de Tarangue! Nous sommes parties mardi matin, en bateau sur la riviere Mayo vers la reserve qui compte une vingtaine de singes Laineux et Ateles. Nous avons eu un choc en arrivant a la reserve... premierement aucune electricite sur le site, ni aucun telephone... (nous qui pensions se faire de la creme glacee au fruits de la passion...) Ensuite, en rentrant dans notre logement de luxe (?!?!) on est tombees nez a nez avec des coquerelles partout sur les comptoirs, des fourmis plein le sucre grace aux derniers volontaires qui avaient laisse une poubelle pleine de nourriture... Par contre, une fois tout nettoyé l'endroit nous a bien plu.
Avec le seul soigneur present, Exal, nous avons nourri, sorti et appris a connaitre un groupe d'une dixaine de singes ateles et quelques singes laineux (un peu plus farouches...)
Pendant que nous étions a Tarangue, nous avons recu une offre d'une amie d'Hélène pour aller découvrir un autre projet de conservation des singes laineux à queue dorée. Nous avons donc quitté Tarangué pour nous diriger vers la Esperanza, un petit village où les touristes se font rares, même très rares. C'est là que nous avons recontré Noga et Sam, une Israelienne et un Anglais très dévoués, qui s'occupent d'éduquer la population locale sur la préservation de cette espèce menacée de facon critique et de son habitat. Ces trois jours ont été très formateurs, et nous vous en donnerons plus de détails dans une semaine (prochain accès à Internet après une semaine à Tarangué).
Isa et Angie (qui est decue car n'est pas capable d'accéder a son blog!!!! patience les fans!)

Sunday, May 24, 2009

Départ pour Tarapoto demain!

Donc, après une semaine de voyage le long de la côte sud du Pérou...jusqu;à Nasca, je suis revenue à Lima cet après midi. Je suis donc prete pour le grand départ pour Tarapoto qui aura lieu demain matin et le début de notre stage.
A date, j;ai fait de belles rencontres, de belles découvertes et de magnifiques visites.
à bientôt,
Evelyne

Tarapoto demain!!!!!

Bon, je sais que je n;ai pas ecrit souvent, mais bon il n;est jamais trop tard pour commencer!!!! Le Perou est magnifique, c;est malade de passer d;un climat a un autre en si peu de temps... On a passé de la cote du pacifique, a des deserts, des oasis, des montagnes etc... Je suis d'accords avec Angie quand elle dit que les Péruviens sont accueillants! On est bien reçues partout et on s'est bien adapté a leur culture (sauf peut-être nos estomacs a leur nourriture)...

Nous pratiquons bien notre medecine veterinaire avec les chiens errants dans la rue que nous examinons a distance... nous sommes rendues des expertes a diagnostiquer Demodex ou bien des boiteries!

Nos deux semaines a la découverte du Pérou s'achève pour Angélique et moi! On est de retour à Lima, on a rencontré Evelyne ce soir et on part demain pour Tarapoto!!!!
Mais nous ne savons pas encore si nous allons être capable de nous rendre à Ikamapérou. Hélène, la responsable de notre stage, nous a ecrit cette semaine pour nous dire qu'il y avait une révolte indigène qui bloquait le seul chemin qui mène a la réserve de Pacara Samiria. Donc demain, on va devoir se renseigner a notre arrivée a Tarapoto et si les chemins sont bloqués, nous allons faire une alte a Moyobamba le temps que ça se règle....
Mais si tout va bien, demain on prend notre avion Lima-Tarapoto à 11h20, on prend un autobus pour Yurimaguas (de 4 à 8 heures de route (hummm... J'aime pas ce grand ecart de temps...) et ensuite de Yurimaguas on prend un bateau pour lagunas ou est situé Ikamapérou (12 heures sur un fleuve, et on espere arriver pour 18h00 car il y a un seul bateau qui part par jour et c'est à 18h00).

bon je crois que c'est tout pour l'instant!
On vous redonne des nouvelles bientôt, mais on est pas sure d'avoir internet a Lagunas mais on va tenter de trouver un moyen de vous communiquer nos aventures!!!!!

Isa

Utilisation des animaux par les Péruviens

Depuis notre arrivée au Pérou, nous avons remarqué que les Péruviens utilisent énormément leurs animaux pour gagner leur vie, que ce soit via le tourisme, l'agriculture, les textiles, etc. En voici quelques exemples:

1. Islas Ballestras: Ces îles constituent un attrait touristique d'importance majeure, puisque une douzaine, sinon plus, de bateaux remplis de touristes s'y dirigent à partir de la ville de Paracas, à 3h au sud de Lima, à tous les jours. La faune abondante et spectaculaire ainsi que le paysage splendide sont sans doute ce qui attire autant de touristes. Par contre, nous avons trouvé que les bateaux s'approchent malheureusement beaucoup trop près des animaux. On peut s'imaginer qu'autant de bruit et d'émanations des bateaux pendant toute la matinée de façon quotidienne pourrait sérieusement bouleverser les activités habituelles de ces animaux.



2. Photographies par les touristes: Les touristes sont continuellement sollicités par les Péruviens pour qu'ils prennent des photographies en échange d'un modeste pourboire. Pour se faire, les Péruviens enfilent leurs habits les plus traditionnels et se promènent ou s'installent dans les endroits les plus visités avec leurs animaux dressés. Il s'agit le plus souvent de lamas ou d'alpacas, mais ce sont parfois des oiseaux de proie, des moutons, ou autres. Souvent, les enfants et les femmes tiennent des lamas de très jeune âge pour attirer plus de clientèle.


Voici un parfait exemple de l'utilisation pour les photographies. Comme nous ne voulons pas encourager cette pratique, surtout avec les oiseaux de proie, je me suis fait discrète pour prendre cette photographie. Quand j'ai demandé d'où provenaient ces oiseaux, la propriétaire de l'oiseau de droite m'a simplement répondu qu'il y en avait beaucoup dans les environs...

Cet homme de Paracas s'est montré particulièrement ingénieux dans son approche, puisqu'il avait appris aux pélicans de le suivre et d'ouvrir le bec en échange de nourriture. De cette façon, il s'assurait d'impressionner les touristes et puis il leur demandait ensuite un pourboire s'ils prenaient des photos. Encore une fois, j'ai pris cette photo en cachette.








Cette capsule est à suivre, puisque c'est l'heure de fermeture du centre pour l'internet!
À la prochaine!

Wednesday, May 20, 2009

Lac Titicaca

Isabelle et moi sommes maintenant rendues à Puno, le port du Lac Titicaca, qui est absolument extraordinaire!!! Aujourd'hui, nous avons visité les Islas Flotantes, qui sont en fait des îles construites par les peuples Keshua, descendants des Incas, à partir de plantes marines et de racines flottantes. C'est assez impressionnant. Nous avons aussi eu la chance de visiter l'ìle Taquile, dont le peuple est reconnu pour ses textiles. En fait, ces textiles fabriqués à main à partir de laine de lama ou d'alpaca ont été désignés par l'UNESCO comme faisant partie du patrimoine humanitaire. J'ai même eu l'honneur de participer, aussi bien que je le pouvais, à une danse traditionnelle taquile. Demain, nous partons vers Cuzco où nous resterons pendant environ 4 jours. Ensuite, nous repartons à Lima dimanche et à Tarapoto lundi. Nous espérons nous rendre à Lagunas, notre principal lieu de stage, mais il se peut que nous ayons à faire demi-tour vers la réserve de Tarangué, car il y a présentement une manifestation indigène entre Tarapoto et Lagunas. Les routes y seraient actuellement bloquées, mais nous sommes en continuelle communication avec Hélène, la fondatrice d'Ikamaperu, afin de suivre cette situation de près.
À bientôt!
P.S.: Nous comptons afficher quelques photos dans un futur proche, mais cet ordinateur n'a malheureusement aucune prise USB...

Tuesday, May 19, 2009

Je suis arrivee hier!

Je suis arrivee hier soir à Lima. Aujourdhui, jai visitee les ruines de Pachacamac et un peu le centre de lima. Demain, je vais me concentrer sur miraflores. A date tout se passe bien. Je constate même que les Peruviens sont plutot sympatique...plus que je pensais. Cest vrai que le trafic et la facon de conduire sont asser hallicinants...je ne dirais plus jamais que mon chum conduit mal!

Donc, on prend notre vol pour Tarapoto lundi midi. Cest la que je rejoindrais Angie et Isabelle. Cest apres ca que notre stage va commencer et quon devra affronter les maringoins... À ce quon ma dit, ils sont assez epouvantables!

Donc, à bientôt
Evelyne

Tuesday, May 12, 2009

Arrivée à Lima

Nous sommes arrivées à Lima hier soir vers 21h après plusieurs heures d'avion. Ce qui m'a marqué le plus de Lima, c'est à quel point la ville est similaire aux villes mexicaines que j'ai visitées auparavant. En fait, beaucoup de traditions se ressemblent énormément. La conduite automobile est extrêmement différente de la nôtre, et c'est à se demander comment c'est possible qu'il n'y ait pas plus d'accidents. Il y a souvent aucun «stop», et les automobiles traversent les intersections lorsqu'il n'y a à peu près plus de voiture qui passent, ou bien elles s'imposent pour que les autres arrêtent. Les piétons ne sont pas plus prudents, surtout lorsqu'ils traversent tranquillement des autoroutes sans trop se préoccuper des voitures. Il y a aussi des vendeurs dans la rue (les ambulantes) qui se promènent de voiture à voiture pour vendre des magasines, des coussins, des liqueurs, etc. Plusieurs mets mexicains se retrouvent également ici, entres autres le cebiche, les tortillas, les frijoles (des légumineuses que l'on retrouve dans presque tout), etc.
Les péruviens que l'on a recontrés jusqu'à maintenant sont très accueillants. Mes premières conversations en espagnol ont été moins difficiles que je pensais et surprennament, après un an sans le pratiquer, j'arrive à m'exprimer assez aisément. Un des aspects de la culture péruvienne qui nous a moins plu, c'est que, tout comme au Mexique, les hommes dans la rue sont très crus dans leurs commentaires et leurs gestes envers nous. Par contre, c'est un peu paradoxal puisque lorsqu'on rencontre des hommes péruviens personnellement, comme au restaurant ou dans un taxi, ils sont très polis et agréables.
Demain, nous partons vers la ville de Pisco pour visiter le Parc national de Paracas et des îles accessibles en bateau où nous pourrons découvrir une partie de la faune péruvienne (des manchots, des pélicans, etc.) Ce sera le début d'un trajet en autobus jusqu'à la ville de Cuzco, avec plusieurs arrêts pour avoir un bref aperçu des principales merveilles du sud du pays. Nous arriverons à Lagunas dans environ deux semaines et c'est à ce moment que nous débuterons notre stage.
À bientôt,
Angélique

Saturday, May 9, 2009

Effectivement, le plan est de visiter le Pérou, principalement le sud, pendant 2 semaines, avant notre arrivée à Ikamapérou le 24 mai!

Départ lundi!

C'est le grand départ pour Angélique et moi lundi matin!

Monday, March 30, 2009